La ville dont le prince est un mort.

 

Jean Bellaïche a écrit ce journal de deuil après avoir perdu son compagnon, François Archinet, ami et amant - une vie durant.

 

" Je dédie ce livre de deuil à tous ceux à qui la mort
a volé l’être irremplaçable auquel leur vie s’accolait, ne
laissant derrière elle que terre brûlée et déserts de glace, villes anéanties, Hiroshima, bonheurs foudroyés, et un fantôme incessamment mais vainement invoqué.

 

J’y décris au fil des souvenirs le bonheur qui avait précédé cette catastrophe, tous les jours passés
ensemble, tous les pays visités, tous les livres lus à deux, tous les films que l’on avait vus, mais aussi les épreuves traversées, et victorieusement surmontées car on les affrontait main dans la main.


Les endeuillés qui le liront pourront y trouver un cheminement au travers du désastre semblable au leur, l’expression d’émotions et de pensées qu’ils ont eux aussi connues ; quelques conseils peut-être pour continuer à vivre sans décevoir l’ombre qui les suit des yeux.


Je leur souhaite le courage de vivre – « the show must go on ! » –, mais surtout pas le drame, pire que le deuil, de la consolation et de l’oubli. "

 

 

  • Wix Facebook page
  • YouTube Social  Icon
  • Twitter Social Icon

Editions Valensin

16 boulevard St-Germain        

75005 Paris

Tel : 01 46 37 67 08

 editions.valensin@gmail.com