L'Algie

 

 

Une famille française fuit les nazis. Ils arrivent en fugitifs en Algérie. L’enfant grandit d’abord dans le bled montagneux, puis dans la ville dite « La Blanche ». Il participe volontairement  à la guerre d’Algérie et en janvier 1962, en fin de guerre civile, se retrouve seul, sa famille démembrée, à nouveau migrant obligé.

 

La France n’est pas accueillante. « Que les pieds-noirs aillent se réadapter ailleurs ! » annonce Gaston Deferre.  

 

L’exilé se proclame pied-noir et débute sa vie laborieuse dans une France étrangère, un monde déjà global.

 

Son pays natal adhère à sa chair. Dans le combat journalier pour s’intégrer sans s’assimiler  au peuple continental français, il  énonce  que « sa seule patrie est la langue française et son patrimoine culturel ».

 

Il traduira en architecte cette vision dans de nombreux  pays et fera renaître un patrimoine national oublié,  matière de l’histoire de France.

 

Entre innocence et conscience, entre amours généreuses et combats vitaux, l’auteur  sacralise le temps vivant, la liberté de l’être.

 

  • Wix Facebook page
  • YouTube Social  Icon
  • Twitter Social Icon

Editions Valensin

16 boulevard St-Germain        

75005 Paris

Tel : 01 46 37 67 08

 editions.valensin@gmail.com